Road trip

Roadtrip : le Portugal – 4 000 km de bonheur

17 mars 2019

Hi les riders ! 

Direction le Portugal ! On vous retrouve pour vous partager notre premier roadtrip 🚐.

Le van n’étant pas encore fini, nous avions réussi à partir avec le minimum nécessaire : lit, cuisine, banc, table et toilettes (un luxe). Nous continuerons à vous partager les avancées du camion via nos deux comptes Instagram : @hirundia + @ridventure.

Pour ce premier roadtrip, nous avions décidé de partir sur la côte SUD et OUEST du Portugal. Etant fin mars, nous cherchions la chaleur et pour le coup, nous avons été gâtés ! En effet, la semaine précédant notre départ, il faisait mauvais dans tout le sud du Portugal (pluie et température basse), mais nous avons quand même décidé de partir en croisant les doigts. Miracle ! La météo pour notre semaine était parfaite, soleil et chaleur.
Les températures indiquées étant toujours un peu baisse digne d’un mois de mars, nous avions prévu pas mal de vêtements chauds, plaids, deuxième couette au cas où pour la nuit.

En fin de compte, le contenu de notre valise nous a servi à rien, nous avons eu 28°C ! On a dû s’arrêter en ville pour aller à Primark nous acheter des shorts. Le bonheur absolu ! Nous avons même sorti les maillots de bain et Quentin s’est baigné pendant que j’attrapai des coups de soleil ☀️.

Je vous préviens, on vous raconte tout en détails avec une montagne de photos. D’ailleurs, je vous invite à regarder ma story à la une : Portugal. J’ai enregistré toutes les vidéos et photos qu’on vous a partagé pendant le roadtrip.

Notre roadbook : Départ de Toulouse – Arrivée Sud du Portugal (Faro)

Mon chéri a eu une excellente idée de rouler directement vers le Sud dès le début, quitte à enchainer beaucoup (beaucoup) de routes d’une traite. Je précise « excellente idée » car la majorité aurait commencé par l’Est/Nord pour redescendre petit à petit. MAIS mais, il faut penser au retour, faire tout le retour du Sud jusqu’à Toulouse, après 10 jours de roadtrip avec la déprime de la reprise : NOPE ! 😵

Par conséquent, nous avons enchainé les 1 500 km, en passant par l’Espagne car les autoroutes sont gratuites contrairement au Portugal et cela est non-négligeable niveau budget. Loulou a donc roulé jusqu’à Séville pour ensuite couper jusqu’à Faro.

Vendredi 23 mars : 22h30 – Départ 

Au départ, nous devions partir le samedi matin très tôt mais à la dernière minute, nous avions décidé de rouler de nuit pour arriver plus tôt sur place. Pour tout vous dire, nous avions surtout hâte de partir 🇵🇹.

7h30 : Pause & 1ères mésaventures

Pour bien commencer le voyage, il faut bien quelques mésaventures, sinon ce n’est pas drôle. Pour tout vous raconter, je voulais accéder à l’arrière par le petit passage au dessus de l’évier sauf qu’en passant j’ai accroché le robinet et le cassât… Comment vous dire que je n’ai pas fait la maligne après m’être fait remonter les bretelles par loulou 😏. Nous n’étions pas encore arrivés qu’on avait déjà un soucis pour l’eau. Par conséquent, changement de programme : il fallait trouver un nouveau robinet de toute urgence sur Séville.
Pour continuer dans la lancée, notre guirlande a cramé 5 minutes après l’avoir allumé, en précision notre seul point de lumière pour le voyage. Nous n’avions pas reçu les spots à temps.

Dans ces conditions, l’heure d’une pause avait sonné !

9h30 : On reprend la route

Après deux bonnes heures de sieste, nous voilà déjà sur le bitume, il nous restait encore 700 kilomètres à faire. Spotify en fond, le van avalait les kilomètres pendant qu’on refaisait le monde ❤️.

Vers 18h, nous sommes arrivés à Séville, notre mission était donc de trouver le fameux robinet et de nouvelles lumières. Au bout d’une heure et 5 magasins dont un centre commercial : mission accomplie ! Par chance, nous avions retrouvé le même robinet et moins cher qu’en France.

Le robinet en place, direction Faro mais le trajet commençait à se faire long, la fatigue prenait le dessus, nous avons commencé à regarder où nous pouvions manger un bout. Quoique pour le petit chat, tout allait bien, elle avait une place rien qu’à elle avec son plaid moelleux : une vraie princesse 🐱

Samedi 24 – 20h30: Arrivée à la frontière portugaise (Sud) 

Petite information importante : Lorsque vous atteigniez la frontière portugaise par l’autoroute et/ou que vous souhaitiez prendre l’autoroute plus tard en étant déjà dans le pays, pensez bien à vous enregistrer dans un péage spécial touristes/non résidents. Il faut savoir qu’au Portugal les péages sont automatiques en prenant votre plaque d’immatriculation, il n’y a pas de péage comme en France avec des barrières mais ce sont des portiques où l’on passe souvent sans s’en rendre compte. C’est pourquoi il est primordial de s’enregistrer via sa carte bancaire afin d’être débité. Le risque étant de recevoir une amende à hauteur de 400€ à votre domicile, même bien plus tard une fois que vous quittez le pays. Il faut bien y penser car aucune information n’est diffusée partout dans le pays (renseignez-vous au préalable car il y a d’autres méthodes de paiement)

1 500 kilomètres plus tard, notre roadtrip pouvait commencer !

Nous voilà enfin arrivés à destination, il nous restait plus qu’à trouver le coin idéal où passer notre première nuit.

Si cela peut vous intéresser, tout au long du voyage nous avons utilisé l’application Park4night. Il s’agit d’une application coopérative entre les différents voyageurs. Chacun peut indiquer un lieu/emplacement ou point d’eau/électricité accessibles aux van, camping-car ou tout autre campeurs. Des photos peuvent être ajoutés, la difficulté du chemin pour y accéder et si l’emplacement est gratuit ou non.
Un petit bijou cet application, nous l’avons conseillé à tous nos amis 🚐.

Pour la première nuit, au départ nous devions dormir sur Faro mais après toutes ces heures de routes, on n’a pas eu le courage d’aller jusque là-bas. Nous nous sommes donc arrêtés à Tavira, dans les marais salants.

Dimanche 25 – Premier réveil dans le van 

Le premier réveil fut tout simplement unique, vue sur le port, en amoureux avec le plus beau des silences. Un calme si apaisant et ressourçant, loulou était le plus heureux et le petit chat a même pris son petit déjeuner dehors.

Pour la première journée, nous voulions nous balader tranquillement sur une plage. Après l’hiver, je rêvais d’être pieds nus dans le sable. Direction donc la plage Praia Do Barril, une plage connue sur Faro. 

Cette matinée fut un pur bonheur, se retrouver que tous les deux, loin de la réalité.

Spot pour la nuit

Chaque soir nous changeons d’emplacement et le lendemain, nous reprenons la route.

Pour ce premier soir, nous étions à Quarteira. Mon endroit préféré de tout le roadtrip ! Nous étions stationnés directement sur la plage avec vue sur l’océan, c’était le paradis sur Terre.

Mon loulou ❤️

Notre petite bouille d’amour 🐱 intriguée par le bruit des vagues. C’est sûr que ça lui change des bruits de voitures.

On a eu le droit à un magnifique coucher de soleil. So Romantic ! 🌙

Lundi 26 mars : un réveil paradisiaque

Mon chéri s’est levé avant moi, a ouvert les portes arrières et là, un soleil de plomb, vue sur l’océan, le bruit des vagues, mon petit chat et loulou ; je vivais clairement un rêve éveillé !

Même le petit chat s’est réveillé en douceur, elle est sortie toute tranquille et s’est même roulée dans le sable. Une vraie vie de chat ! 👸 (On l’avait attaché par précaution car il y avait des chiens à côté. C’est un petit chat imprévisible, logique me diriez-vous).

Après un bon petit déjeuner au soleil, les pieds dans le sable, on reprend la route direction une des plus belles plages, proche de Portimao.

Arrivés à Lagoa, nous avons déjeuner avec toujours une superbe vue.

Cet après-midi là, je m’étais reposée pendant que le chéri était parti courir.

Ensuite, on s’est baladé pour découvrir, comme je vous le disait, l’une des plus belles plages du pays : Praia da Marinha.

Pour les amoureux des chats, vous allez adorer ! On a croisé pleins de chats errants, tous aussi beaux les uns que les autres. 🐱

Ils ont même une petite cabane trop mignonne, avec de la nourriture et de l’eau fraîche. On a adoré cette attention pour les animaux ! Si seulement, il pouvait y en avoir un peu partout, plutôt que de les chasser ou maltraités …

Spot du soir

La veille, le spot était parfait pour le côté plage, mais alors celui-ci était totalement différent. La vue était splendide ! (Les photos n’ont aucun filtre). 

Nous avions une vue à couper le souffle sur la Praia De Benagil.

Avec ce ciel rosé, j’aurai pu passer des heures à regarder l’horizon, ce calme était tellement reposant.

Néanmoins, le reste de la soirée ne fut pas des plus agréables … Notre chat s’est enfui en réussissant à retirer son harnais (saloperie ^^). Elle avait envie de se promener, je la comprends ! Mais nous avons passé la nuit à lui courir après … Ce n’est qu’à 3h du matin que Madame a décidé de revenir. Au final, on est surtout content et très étonnés car elle est revenue toute seule, de nuit et dans un pays étranger avec toutes les odeurs de chats errants. Par ailleurs, nous pensons que c’est spécifiquement ce lieu avec les odeurs des autres chats, qui l’a contrarié car les jours précédents et suivants, elle était très calme, il n’y a qu’à cet endroit que son côté sauvage est ressorti. Je précise ça car en 2 ans, nous l’avions jamais vu craché et vu sortir les griffes.

Mardi 27 mars : Promenade au dessus des falaises & de la grotte de Benagil

Clairement ma journée préférée ! Je vous laisse regarder les photos pour comprendre et voyager à votre tour 😍.

Il s’agit de la grotte de Benagil vue d’en haut. Je n’ai pas réussi à prendre en photo ce que l’on apercevait par le trou, mais je peux vous dire que c’était impressionnant. Il y a une petite plage accessible que par l’eau, magnifique ! Avec le chéri, on souhaite revenir dans l’Algarve et cette fois-ci y rester plus longtemps afin de prendre le temps de louer des canoë pour accéder aux petites criques.

Après une bonne balade, il était temps de profiter du soleil et de bronzer un peu (ou cramer).

On peut apercevoir le camion au milieu, tout en haut.

Après une bonne douche au soleil, il est temps de repartir et continuer le roadtrip, direction une seconde plage la Ponta Da Piedade.

Pas de spot du soir

Cette partie du roadtrip était juste géniale ! Qu’est-ce qu’on a pu rire ! Pour la petite histoire, nous sommes partis tard à la quête d’un lieu pour dormir, on s’est donc retrouvé à rouler en pleine nuit. L’emplacement qu’on avait sélectionné sur l’application indiquait un petit lieu assez sympa près d’un phare. Mais alors pour le coup, ce n’était pas du tout paradisiaque !

Pour commencer, on s’est retrouvé sur des chemins avec des trous immenses remplis d’eau, Quentin devait sortir pour vérifier la profondeur pour être sûr de ne pas rester embourbé ^^. Le camion n’arrêtait pas de frotter les cailloux, par moment on devait s’arrêter vérifier que rien n’était cassé.
Ensuite, en suivant le GPS (ERREUR FATALE, je vous explique après), on s’est retrouvé à grimper sur un petit chemin jusqu’à …. bah rien du tout, le camion ne montait pas ^^ Le fou rire on n’en pouvait plus !

Donc oui, quand vous faites un roadtrip dans des endroits un peu « perdu » ne JAMAIS, au grand JAMAIS suivre l’application MAPS c’est une horreur. L’application ne dispose pas d’un GPS intégré mais propose d’ouvrir un GPS présent dans le téléphone. Un conseil, il vaut mieux utiliser l’application GOOGLE MAPS. L’application MAPS nous avait proposé la route la plus courte mais il fallait un 4×4 pour passer et encore avec l’état de la route pas sûr ! 

Pour continuer, demi-tour jusqu’au village, afin de faire tout le tour et récupérer une autre petite route. Nous voilà arrivés à l’emplacement …. EUH comment vous dire … L’endroit était tellement glauque que j’étais pétrifiée. Pour vous dire j’avais le chat sur mes genoux et je l’a tenais serré de panique. Mon chéri me parlait mais impossible de décrocher un mot tellement que je ne me sentais pas bien. On était à côté d’une maison abandonnée, le phare et toutes les lumières de la ville était de l’autre côté donc comment expliquer que j’étais au bout de ma vie … Moi qui est la phobie des maisons abandonnées, je vous passe les détails. J’ai demandé à mon chéri de faire demi-tour, impossible pour moi de dormir ici.

Au final, on a repris la route jusqu’à un autre point, qui pour le coup niveau 4×4 était pire, mais au moins je me sentait mieux ^^.
Nous étions à la pointe sud-est du Portugal.

Mercredi 28 mars : Road & beach

Réveil un peu agité et matinal. Ce lieu étant très fréquenté par les surfeurs, ils se sont tous réveillés à l’aube. Nous n’avions rien dit car en arrivant en pleine nuit, on en a réveillé plusieurs à cause des phrases et des manoeuvres. Oups …  

Nous étions vraiment à la pointe Est du Portugal. On l’a bien ressenti, il y avait un vent à t’arracher la tête ^^.

Après un bon petit déjeuner venteux, direction la Praia da Bordeira.

Loup a adoré cet endroit, on a pu découvrir un paysage tout à fait différent. Ce jour-là, n’étant pas très en forme physiquement, loup est parti tout seul faire le tour des dunes.

Nous avons également eu la chance de voir des vans connus sur les réseaux pour leurs particularités et leurs histoires. C’était vraiment sympa !

Spot du soir 

Arrêt à la Praia Do Vale Dos Homens. Une plage sublime, isolée, sans traces humaines. La sérénité à l’état pur

Nous étions seuls sur le parking, c’était très agréable. Le lieu était tellement reposant qu’on s’est de suite senti bien. De toute la semaine, c’est le spot du soir préféré de loulou. La vue sur la plage, les reflets rocheux sur l’eau l’ont comblé. ❤️

Jeudi 29 mars : Road, Road & road

Journée très tranquille, nous avions décidé de rouler toute la journée afin d’avancer au maximum vers le Nord. Les jours restants se faisaient rares. Loulou avait peur qu’on soit à court de temps pour remonter jusqu’à Toulouse.

Pour le déjeuner, nous nous sommes tout de même arrêtés à Sines au bord d’un lac fleuri. C’était vraiment apaisant 🌼.

En rédigeant le roadbook avant de partir, loup avait repéré des lieux sympas à visiter mais en fin de compte, nous avions vu trop juste pour le peu de jours prévus.

Spot du soir 🌈

Rainbow à Sesimbra ! Soirée grise, alors on s’est blotti dans le camion, sorti l’apéro et profité de la soirée comme il se doit. On s’est poser un peu après toute cette route 😊.

Vendredi 30 mars : Traversée de Lisbonne

Pour cette nouvelle journée, direction la ville ! Le Portugal étant le pays natal de ma meilleure amie, elle nous a donné envie de visiter Lisbonne.

Finalement nous n’avons pas pu visiter l’intérieur de la ville. Etant coupé avec la réalité si on peut dire cela, nous avions complètement oublié que nous étions le Vendredi Saint. Je ne vous fais pas de dessins quant au nombre de touristes et les dizaines et dizaines de cars touristiques. Impossible d’entrer dans la ville avec le camion, qui plus est, trop risqué pour le chat et surtout où laisser le camion sans qu’on nous le vandalise.

Cette simple traversée, nous a permis de remonter au maximum vers le Nord et pouvoir visiter les derniers lieux que nous souhaitions absolument découvrir.

On est donc crapahuté vers la Praia da ursa pour admirer la vue et prendre un petit encas, avant de repartir direction la Praia de Santa Cruz.

Lisbonne est une ville que l’on souhaite toujours visiter. On y retournera un weekend mais sans le camion pour qu’on puisse se balader facilement.

Spot du soir 

Pour le soir, grâce à l’application, nous avons trouvé un lieu isolé entouré de divers arbres, on s’est de suite senti bien comme accueilli pour la nature. Nous étions au bord du Lagoa de Óbidos, un lagon sublime ! 

Bon je ne vous avais pas raconté d’autres mésaventures encore, et bah figurez-vous qu’il ne faut pas parler trop vite 😂. Pour tout vous dire, maintenant j’en rigole mais vous l’aurez bien compris, j’ai encore commis une bourde …
On souhaitait se placer parallèle à deux arbres pour s’abriter un peu du vent. Loup m’a donc demandé de regarder et de le prévenir si on allait toucher une branche. Première manoeuvre OK. Sauf que pour la deuxième, loup ne m’a pas redemandé pensant que j’allais bien évidemment y penser mais je ne vous fais pas de dessins … J’ai oublié de regarder. Il me demande donc de me réveiller (oui oui le mot est juste ^^) mais au moment où je sors la tête, l’irréparable arriva … On s’était coincé sous une branche.
Le dessus de la porte latérale s’est enfoncé. Sans vous mentir, je me suis pris une rincée monumentale ! En réalité, là pendant que je vous écris je suis éclatée de rire mais sur le moment j’ai cherché le coin le plus caché du camion mais on était dans un camion, comment se cacher ? 😅. Il a réussi à rattraper un peu les dégâts, heureusement qu’il bricole bien ! A ce jour, nous avons toujours le creux au dessus de la porte, il ne faut simplement pas qu’il le regarde haha !

Samedi 31 mars : On (re)découvre le goût des oranges & Visite de Nazaré

Réveil ensoleillé, on en profite pour prendre la douche dehors ! On s’est bien moqué l’un de l’autre en s’aspergeant d’eau froide. Heureusement qu’il y avait le soleil pour nous réchauffer, parce qu’il ne faut pas oublier qu’on était seulement fin mars et que nous n’avions pas encore le système d’eau chaude, donc eau à température ambiante, c’est à dire très froide 😂.

Après avoir pris notre temps pour nous préparer et déjeuner au soleil, direction Nazaré.

Ce lieu est réputé pour ces immenses vagues et le coin le plus arpenté par les surfeurs. Nous n’y étions pas à la période enregistrant les plus grandes vagues mais on peut vous affirmer que cela était déjà impressionnant !

Direction le phare pour admirer tout cela de haut mais il y avait énormément de monde pour se garer. Impossible de voir quoique ce soit, le lieu est visiter par centaines. On a rebroussé chemin et nous nous sommes arrêtés plus bas, isolés de cette foule, pour admirer la force de cette belle nature qui nous entoure.

Spot du soir

Pour la fin d’après-midi/soirée, nous nous sommes arrêtés à Praia do Norte.

Tout au long de roadtrip, nous avons pu découvrir à notre plus grande joie, une des particularité au Portugal. Dans chaque centre-ville, routes départementales, il y a des orangers absolument partout ! Il y avait même des habitants qui laissaient des filets de 5 kg à côté de leur boîte aux lettres à vendre entre 2 et 5 euros. On était fou avec loup, lui qui est fan d’agrumes on était servi. Il était temps d’en déguster ! 🍊.

D’ailleurs, en achetant notre filet à un homme au bord de la route, on s’est rendu compte que le monde était infiniment petit. Il s’est avéré qu’il parlait français et connaissait très bien Toulouse ayant de la famille là-bas. C’est dingue quand même 😍.

Pour revenir sur les oranges, on a clairement redécouvert ou tout simplement découvert le vrai goût d’une orange. Non mais le goût ! Rien à voir avec tout ce qu’on peut trouver par chez nous, même en achetant celles venant du Portugal 😍. Si un jour vous allez au Portugal, goûtez-les !

Petite promenade du bébé 🐱, on profitait des endroits calmes pour la sortir afin qu’elle puisse respirer l’air pur et se dégourdir les pattes.

Joie et amour, bonsoir ! Avec loup, on a passé la soirée à prendre des photos. On s’est éclaté ^^. Pour la photo ci-dessous, il n’y a pas moins de 30 photos et trente autres pour ma part, qui en fin de compte n’ont rien donné, j’ai une détente niveau 0 😅. Mon chat aurait eu honte de moi, je vous le dis !

Loup était comme un enfant, on passait de fous rires en fous rires, j’ai vraiment aimé cette soirée. On a également profité de cette soirée pour faire un point sur cette fantastique aventure face au coucher de soleil.

On est reparti plus soudé que jamais 🌹. 

Dimanche 1er avril : The End 

Le retour fut difficile … On n’avait pas du tout envie de rentrer. Sur le retour, (on avait encore bien 8h de route à faire), on a pris le temps de faire un backup sur cette première aventure. Au final, on s’est rendu compte qu’on était mieux dans notre van que dans notre appartement ! C’est fou à dire mais il est tellement chaleureux, on peut aller où l’on veut, quand on veut. C’est ce qu’il nous fallait : plus de liberté !

Pour ce premier roadtrip, nous n’avions que le strict minimum, je vous ferai un article sur l’aménagement intérieur. Par la suite, il sera aussi bien aménagé qu’un appartement, en plus petit !

Et voici notre aventure au complet.

Sur cette capture ne figure pas toutes les étapes, j’étais limité donc j’ai laissé les principaux de façon à bien vous représenter en entier notre parcours. 

En espérant que ce roadbook vous aura fait voyager et donnez envie de partir au Portugal en van 😘.

On se retrouve fin mai pour de nouvelles aventures ! 🚐

Bisous,

Missa.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply